Genres musicaux

Comédie-ballet

Mise au point par Molière et Lully, la comédie-ballet fut le spectacle privilégié des grandes heures du règne de Louis XIV, entre 1660 et 1670, préludant à la création de l’opéra français. Les deux Baptiste imaginèrent un spectacle liant le théâtre, la danse, le chant et la musique, alternant les moyens d’expression au gré des intrigues avec plus ou moins de liaison. Leur chef-d’œuvre en la matière fut Le Bourgeois gentilhomme. Tombée en désuétude au XVIIIe siècle, la comédie-ballet fut pourtant le genre retenu par Voltaire et Rameau pour  participer, ensemble, aux festivités du mariage du Dauphin à Versailles en 1745. Les deux grands hommes entendaient, par ce biais, se mettre mutuellement en valeur tout en évoquant le Grand Siècle du Roi Soleil. La Princesse de Navarre, pompeusement représentée sur le théâtre du Manège de la Grande Écurie, fut toutefois un échec. Rameau, persuadé de la valeur de sa partition, la remania toutefois en ajoutant des récitatifs entre les pièces musicales, et la fit rejouer sous le titre des Fêtes de Ramire, dont l’accueil ne fut pas meilleur.

[Benoit Dratwicki]